Catégories
Galerie des statues et statuettes africaines

Statue africaine FETICHE TEKE jambes coupées

Hauteur 26,5 cm. Bois, métal, restes de matières sacrificielles, pigments.

La statue est un fétiche propitiatoire dont les jambes ont été coupées. Il possède le traitement plastique caractéristique des fétiches de l’ethnie Téké : figure anthropomorphe au visage scarifié et à l’abdomen creusé d’une cavité à reliquaire. Les scarifications faciales partent de la base du visage et remontent verticalement très haut vers la coiffe d’une part, et jusqu’à la base des yeux d’autre part. Le nez triangulaire est limité et surmonté par les yeux en grain de café. La barbe est courte, cassée et en relation avec la bouche ouverte. Le cou est annelé et entouré d’un morceau de métal. Aucun sexe n’est représenté. Les bras sont figurés le long du corps en forme d’équerre et limitent la face antérieure de l’abdomen. Les oreilles asymétriques sont allongées.

Deux caractéristiques confèrent à ce fétiche sa particularité :
Premièrement, sa coiffe traditionnelle de type imwu est spécifique et très élaborée : au-dessus des oreilles, elle est constituée sur le côté de nattes, sur le haut, au-dessus du front, elle est réalisée par de petites boursouflures que l’on retrouve aussi au niveau de la nuque.
Deuxièmement, dans le dos, le traitement des omoplates est très réaliste ; bien séparées, elles donnent naissance au bras.

Il est à noter que le trou reliquaire initialement rectangulaire et petit s’est peu à peu élargi par la dégradation du bois, probablement d’une part sous les actions du féticheur, et d’autre part sous celles des matières qui ont constitué la charge, le bilongo.

Photos publiées avec l’aimable autorisation de la S.V.V. MILLON (PARIS).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.